lundi 7 novembre 2016

Ramassis de notes - Demi-finale de Dunsmore - Un match sans faille

La ligne offensive sait où elle s'en va! - Photo Domskibum
Une température fraîche, mais heureusement sans vent, une foule décevante (la plus petite depuis des lunes), une équipe qui atteint son sommet au même moment où les séries éliminatoires se mettent en branle... Quelques éléments qui caractérisent le triomphe des Carabins au compte de 42-0 contre les Redmen de McGill. Voici nos notes de la rencontre:

- Quand même particulier qu'avec 2 matches aller-retour avec une élimination possible à l'issue du match, il n'y ait pas eu plus d'émotion dans ces rencontres. Depuis que les Hommes en Rouge sont rendus francos, on a l'impression que ces matchs sont l'équivalent "d'embrasser sa soeur".

- La photo qui orne ce billet ne tient pas au hasard, en effet les gros bonshommes de la ligne offensive ont affiché leur meilleure performance de la saison. Ils n'ont accordé qu'un seul sac (et très peu de pression) et permis aux différents porteurs de ballon d'accumuler 204 verges au sol.

- L'unité défensive a encore été une fois impeccable. Rappelons que dans les 3 derniers matches, qui avaient tous des enjeux pour l'adversaire, ils n'ont alloué qu'un extrêmement maigre 5 points. On peut à peu près nommer tous les joueurs composant l'unité parce qu'ils ont tous à un moment ou un autre la caméra sur eux. De notre côté, on aimerait noter que cette série concorde avec le retour au jeu de #16 D. Deschamps, dont on entend peu parler, mais qui est d'une efficacité redoutable comme secondeur hybride, limitant souvent de longs gains potentiels.

- Bien que ça n'ait pas eu d'incidence sur le pointage final, un autre match affublé de plusieurs pénalités et de décisions bizarres par Misteur Berry et sa bande qui entraîneront 14 pénalités pour 163 v contre nos Bleus (le seul bémol de la rencontre). Et si vous trouvez que nous en faisons une cabale personnelle contre Misteur Berry et son équipe, regardez cette tentative de placement qui a été jugée à l'extérieur...  Au moins, le Dieu des botteurs l'a puni!

- Après un beau catch, #87 Robbi Dejean laisse tomber le ballon au sol en tenant son bras à l'horizontale tout en pointant la zone des buts (un peu comme S. Jr Haïdara le faisait), immédiatementmMisteur Berry sort son mouchoir et le punit pour "taunting" ?!?

Deux jeux plus tard, il complète une autre passe de #18 P-L Varhegyi, mais cette fois en se relevant, un peu sarcastiquement il dépose doucement le ballon au sol, puis change d'idée et toujours aussi sarcastiquement il le remet directement dans les mains de l'officiel le plus près... lolll