samedi 4 avril 2009

Dernière vague de recrutement chez nos Carabins


Les Carabins viennent de mettre un terme à leur vague de recrutement en annonçant la venue à l'UdM et par conséquent chez les Bleus de:

Vincent Pelletier-Bouchard, FX-Garneau Porteur de ballon 6'0, 225 livres (il est en vert sur la photo). Joueur offensif par excellence des gagnants du Bol D'or AAA 2008.

C'est notre 5e recrue de F-X Garneau, après notamment le botteur Fassett et le receveur Skani. Coach Santerre est particulièrement fier d'avoir recruté dans la pépinière naturelle des bicolores dorés.

Rudy Williams, Collège Champlain, Porteur de ballon, qui a également porté le ballon pour les Bol Dorés, mais au niveau AA (division 2) cette fois. Il avait impressionné coach Santerre à un camp d'évaluation tenu à Saguenay en décembre.

Cedric Tawill, des Mustangs du North Shore, Ligne offensive, une pièce d'homme de 6'6" 309 livres qui passe directement au niveau universitaire (en passant par le civil). Il hésitait entre nous et McGill.

Olivier Bourdages-Beaupré, du Vieux, Demi-défensif, 5'11 190 livres.

David Perez-Des Rosiers, également du Vieux et également demi défensif, 5'7 et 160 livres.

Lovinsky Gélin, Vieux, 5'7" 210 livres, Centre-arrière (il ouvrait pour Rotrand). Il rejoint son équipier centre-arrière du Vieux également Gabriel Quioroga.

Et le dernier (et non le moindre) Luc-Alexandre Faucher, Ligne défensive des Nordiques de Lionel-Groulx, l'alma mater des Deux Fans.

Donc, 38 nouveaux joueurs se rapporteront aux différents instructeurs des Carabins pour le camp d'entrainement en vue de la saison 2008. Coach Santerre n'exclut pas la possibilité d'une ou deux autres additions avant le début du camp...

28 commentaires:

Anonyme a dit…

il faut pas trop s'enerver avec le fait que Santerre recrute a Garneau...ce sont tous des joueurs qui n'ont recu aucune attention de la part du Rouge et Or...Glen Constantin et Marc Santerre ont une philosophie tout a fait differente du recrutement....jamais vous ne verrez le Rouge et Or avec une classe de recrues longues de 38 noms...

ces joueurs n'avaient pas de place a Laval, donc au lieu de les recruter pour la forme, Laval les laissent aux autres...il y en a partout qui clament que les joeurs devraient regarder ailleurs qu'a Laval pour avoir la chance de jouer comme partant des le debut...svp, expliquez-moi comment concilier cela avec une liste de recrues de 38 noms....Laval se limite a la moitie (ou a peu pres)...

on leur souhaite tout de meme bonne chance, mais ne vous trompez pas...les meilleurs joueurs de Garneau vont toujours aboutir a Laval...

Anonyme a dit…

Quand tu dis que tout les bons joueurs vont TOUJOURS aboutir à Laval, c'est pas du tout le cas. Pierre-Luc Labbé et Alain Dorval étaient convoités par Laval mais ils ont pris le chemin de Shebrooke. C'est également le cas de Jonathan Lapointe et de joseph Mroué. On peut dire que la plupart des joueurs vont opter pour Laval, ça c'est vrai comme la plupart des joueurs du Vieux-Montréal vont demeurer dans la métropole et ceux de Shebrooke vont demeurer dans leur ville et c'est tout à fait normal.

Alain C.

Le Nain a dit…

Le point par contre qu'il n'y a pas vraiment plus de place de partants à Montréal ou Sherbrooke (avec leur très longues listes de recrues) qu'à Québec (avec le talent qu'on y retrouve). Ce discours est complètement biaisé et généralement véhiculés par des gens qui veulent favoriser le recrutement pour Sherbrooke et Montréal.

Autre point souvent oublier. Les joueurs qui sont 2e ou 3e à leur position finissent toujours par voir quand même pas mal de terrain à Laval à partir du milieu du 3e quart (et parfois avant) dans la plupart des matchs du Rouge et Or.

Anonyme a dit…

Mroue a joue a Garneau?

Anonyme a dit…

Mroue a joué à Ottawa, il est passé des Myers Riders d'Ottawa, une équipe midget, aux Carabins.

Jacques L.

Anonyme a dit…

Oups, désolé de l'erreur car j'étais sûr qu'il venait de Garneau mais après vérification, c'est bel et bien Ottawa mais il est né à Québec....:)

Alain C.

Deux fans a dit…

Donc pour Mroué: Né à QC city, football collégial à Ottawa, universitaire débute à Mtl et se termine à Sherby - il a pas mal fait le tour du bloc... :)

On peut dire que la plupart des joueurs de Garneau vont finir à Laval et que ceux du Vieux à Mtl et ainsi de suite... Mais les coachs ne visent pas la masse - ils en visent un ou deux par an, comme Constantin a fait avec Feoli-Gudino, et tentait de faire cette année avec Légaré.

On croit que Santerre se félicitait de cet incursion dans le village des Rouges en espérant "construire" pour l'avenir... Ces joueurs ont des amis encore à Garneau et peut-être l'an prochain, ils pourraient se contacter...

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec "Le Nain" que ces joueurs ne sont que les "restants" , on simplifie sa pensée bien entendu... Mais sans vraiment le connaître, ce Vincent-Pelletier Bouchard semble vraiment un athlète intéressant, et peut-être ne sera t'il pas RB partant à Mtl, mais qui sait, il peut se transformer en centre-arrière dominant ou en spécialiste des unités spéciales...

Et je ne sais pas si vous avec été voir la photo de Cedric Tawill, mais il semble vraiment avoir le physique de l'emploi! Il a aussi été nommé le "most improved player" de son équipe et boursier académique. (On va avoir une OL très académicienne loll)

Le Nain a dit…

Salut aux Deux Fans,

En effet, vous simplifier ma pensée ! :)

J'crois que le message de l'anonyme à deux places plus haut que le mien parle plus de restants que moi :

"ces joueurs n'avaient pas de place a Laval, donc au lieu de les recruter pour la forme, Laval les laissent aux autres.."

"il faut pas trop s'enerver avec le fait que Santerre recrute a Garneau...ce sont tous des joueurs qui n'ont recu aucune attention de la part du Rouge et Or"


Honnêtement, je pense que les joueurs qui graduent football universitaire sont tous d'excellents athlètes et que les petites différences de talent ne valent pas la peine qu'on en dénigre par rapport à d'autres.

Ce que je décriais, plus haut, c'est plutôt la fausse impression que certains tentent de propager qu'il est difficile d'avoir du temps d'action à Laval à cause que les meilleurs joueurs y seraient. C'est clair qu'il y a d'excellents joueurs à Laval, par contre, le "pay roll", si je peux me permettre, est moins garni qu'ailleurs, et le recrutement de cette année le prouve encore.

C'est plutôt ça que je voulais amener comme point, et démontrer qu'un joueur n'a pas nécessairement moins de chance de voir du terrain à Laval qu'ailleurs. Et peut-être même plus, comme je disais, à partir du 3e quart !!

Anonyme a dit…

excellent poinr le Nain. Glen Constantin a toujours dit qu'il ne voulait pas plus que 70-80 joueurs a son camp, et il s'arrete de recruter quand il pense avoir atteint ce nombre. Je pense que le camp des Carabins aura beaucoup plus de joueurs en uniforme, comme a toutes les annees. Donc l'argument comme quoi un jouer va voir du terrain plus rapidement est completement errone, tout comme celui qui dit q'on recrute des joueurs de Garneau simplement pour esperer avoir leurs chums la saison suivante...les gars de Garneau qui sont des vedettes vont davantage vouloir vivre l'experience des Mathieu Bouvette et cie que celle de joueurs reservistes a MTL. Mais bon Santerre est intelligent et il sait qu'il n'a rien a perdre la-dedans, et s'il reussit a convaincre une vedette de Garneau de se joindre au Carabins ca sera ca de gagne.

Deux fans a dit…

Désolé de la méprise "Le Nain"...

"...et s'il reussit a convaincre une vedette de Garneau de se joindre au Carabins ca sera ca de gagne."

On n'a pas vraiment suivi le collégial, mais Pelletier-Bouchard ne se qualifierait pas pour une vedette de FX Garneau? C'est quand même le RB de l'équipe gagnante du Bol D'Or, nommé joueur offensif de l'équipe.

En passant, on apprécie vraiment la qualité et la pertinence des commentaires ainsi que le respect mutuel entre les intervenants... et l'on vous en remercie...

Anonyme a dit…

Sans être un 2 de pique, Bouchard-Pelletier n'était pas une "vedette" de FX Garneau, sachant que Grenon (leur quart) avait plus de verges au sol que lui ! Le hic est qu'il joint une équipe qui a déjà deux porteurs de ballon et qui vient d'en recruter quatre autres en plus de lui cette année. Ça regarde pour le moins pas très bien pour son temps de jeu...

Je commence d'ailleurs à rejoindre certains autres intervenants qui disent qu'à 38 recrues contre moins d'une vingtaine pour Laval, ce sera moins évident de se tailler un poste chez les Carabins que chez le Rouget et Or ! C'est bon pour la profondeur mais moins pour l'esprit d'équipe.

Et oui, c'est vrai que Coach Constantin n'avait aucuen vue sur ce joueur et qu'il a concentré ses efforts sur Grenon, Rioux et Fortin chez les Élans.

Sylven

Anonyme a dit…

Sylven a raison Pelletier-Bouchard n'a pas été le meilleur porteur de ballon de Garneau puisque Grenon l'a complètement déclassé, gagnant 420 contre les 419 de Pelletier-Bouchard. Il n'était que le cinquième porteur du circuit.

Il est évident qu'un joueur de de ce calibre ne peut intéresser la bande à Constantin

Jacques L.

Anonyme a dit…

bon, le cynisme...Glen s'est interesse a Pelletier-Bouchard sur le tard, voyant en lui un centre-arriere potentiel. A tort ou a raison, Pelletier-Bouchard n'a peut-etre pas recu le credit qui lui revenait cette anee chez les elans, avec une offensive axee sur la passe et un quart tres mobile. On verra ce qu'il sera en mesure de faire chez les carabins, et on lui souhaite bonne chance!

Anonyme a dit…

On peut être contre le fait que les Carabins ont beaucoup de recrues et je suis persuadé qu'une autre équipe francophone(Chicoutimi) permetterait à plusieurs jeunes de poursuivrent leur carrière.

Les Carabins ont simplement une approche différente de Laval. Les joueurs recrutés à Laval vont faire partie de l'équipe tandis que pour Montréal, plusieurs ne porteront jamais l'uniforme bleu.

Donc, le résultat est le même en bout de ligne. Et il faut arrêter de penser que Santerre ne leur dit pas la vérité. Il doit donner la chance aux jeunes mais s'il sait très bien que sur les nouveaux joueurs, peut-être la moitié vont faire partie de l'équipe. Il leur donne une chance de se faire valoir. Et qui peut reprocher cela à un entraîneur....

C'est comme certains arguments des partisans du Rouge et Or qui pensent que tout les bons joueurs doivent nécessairement jouer à Laval et s'il décide de jouer ailleurs, il n'est plus assez bon et ils le dénigrent en mettant en doute la volonté du jeune de vouloir gagner. Je trouve cela tellement ridicule cette approche....


Alain C.

Anonyme a dit…

Jacques, Anonyme après toi résume bien mon point. Je souhaite aussi bonne chance à Bouchard-Pelletier chez les Carabins, en espérant qu'il fasse l'équipe et obtienne du temps de jeu.

Grenon n'a effectivement pas déclassé Pelletier-Bouchard avec une seule verge de plus, mais on parle tout de même d'un quart dont, en simplifiant, le travail est de lancer le ballon qui a davantage de gains au sol que le porteur de ballon numéro 1 de l'équipe... Et Laval a déjà plusieurs RB et FB de qualité, donc l'intérêt n'était pas vraiment là.

Alain, tous les joueurs de football veulent gagner et je ne remets certainement pas en doute ce point, mais il m'apparait clair que plusieurs joueurs du Vieux-Montréal (pour ne pas les nommer !) prennent la voie facile en suivant leurs anciens entraineurs et coéquipiers, et demeurent à Montréal. C'est assez flagrant cette année. On dirait presque qu'ils ont peur de prendre la 10 ou la 20 pour voir ce que d'autres équipes peuvent leur offrir ou relever un autre défi...

Sylven

Deux fans a dit…

Ouais, mais Sylven, ce n'est pas toi qui a dit: "Et oui, c'est vrai que Coach Constantin n'avait aucune vue sur ce joueur et qu'il a concentré ses efforts sur Grenon, Rioux et Fortin chez les Élans."?

Alors le fait que Santerre se soit concentré à recruté Rotrand, Rousseau-Saine et Légaré n'en est pas l'équivalent??

Comme disait une de mes ex: "Ce qui est bon pour pitou est bon pour minou" ?? lolll

Anonyme a dit…

Effectivement, les Carabins ont eu un excellent recrutement 2009, pas de doute là. Selon moi le meilleur de la conférence. Mais ce n'est pas les sept joueurs d'hier qui y ont changé grand-chose car la plupart ne joueront pas l'an prochain ni peut-être même l'année suivante.

Et le fait qu'un porteur de ballon moyen des Élans (non convoité par le Rouge et Or) ait choisi les Carabins n'est pas un signe que le lien naturel entre Laval et Garneau est rompu. C'est une question de philosophie de recrutement comme Alain l'a bien expliqué.

Personnellement, je pense que celle de Coach Constantin a des avantages côté esprit d'équipe mais il se peut qu'en limitant le nombre de joueurs invités au camp, on passe à côté de quelques talents insoupçonnés. Je suppose que ça dépend des efforts de dépistage que tu fais pendant la saison collégiale.

Sylven

Anonyme a dit…

C'est pour cette raison que je suis en faveur qu'une autre équipe universitaire en l'occurence Chicoutimi puisse faire son entrée en 2012. Avez-vous remarqué que plusieurs noms du côté de Montréal et de Shebrooke ne feront pas partie de ces équipes. Il y a tellement de talent depuis quelques années que plusieurs jeunes sont forcés d'arrêter de pratiquer leur sport. Mettez-vous à la place des entraîneurs et qu'un jeune vienne vous voir et vous supplie ou presque de lui accorder une chance de se faire valoir. Assez difficile de dire NON et avec une 4ième équipe francophone, ça va règler le problème et ça va permettre à plusieurs jeunes de réaliser leuir rêve.

Alain C.

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec toi Alain. Je pense même qu'il y aurait de la place pour deux autres équipes francophones au Québec. Je ne suis juste pas certain du sérieux du projet de l'UQAC parce qu'on n'en entend vraiment pas parler beaucoup. 2012 me semble donc optimiste pour quelque chose qui ne me parait pas très officiel...

Sylven

Le Maître du Monde a dit…

il va manquer d'Université au Qc. L'UQAC et l'UQTR sont plus petit que bien des cégep et même des écoles secondaires! Et Oubliez l'UQAM!

Anonyme a dit…

Si de minuscules universités anglophones comme Bishop's, Mount Allison, St.FX et Acadia sont capables d'avoir des programmes de football, je ne vois pas pourquoi l'UQAC et l'UQTR ne pourraient pas en avoir aussi avec le double ou le triple d'étudiants.

Sylven

Deux fans a dit…

Nous on croit qu'une région qui devrait être desservie par un programme de football est l'Outaouais. L'Outaouais est une des régions administratives du QC qui est en pleine croissance. Le Saguenay - Lac St-Jean est en décroissance depuis plusieurs années. De plus on prévoit que l'UQAC va être l'université québecoise avec la plus grande baisse du nombre d'étudiants d'ici 2020... :(

Donc en bassin de population, le Saguenay est moins populeux que l'Outaouais (273 000 vs 350 000) sur une superficie beaucoup plus grande. De plus, peu de gens de l'extérieur iraient s'expatrier pour aller étudier à Chicoutimi, tandis que c'est un naturel pour les gens d'Abitibi-Témiscamingue (150 000 de population) d'aller étudier à Gatineau.

On viens d'annoncer un investissement majeur pour un stade de soccer qui se convertirait aisément en stade de football
justement pour UQO (Université du Québec en Outaouais).

On est bien conscient de la présence de l'Université d'Ottawa, mais au hockey junior, les 67 d'Ottawa et les Olympiques de Gatineau vivent très bien à proximité l'un de l'autre...

Anonyme a dit…

Je ne crois pas que la taille de l'université soit le critère qui détermine la viabilité d'une équipe de football, il faudrait plutôt s'intéresser à l'étendue des programmes offerts.

Si le choix des programmes est limité, on élimine un certain nombre d'athlètes qui se dirigent vers des programmes qui ne sont pas offerts dans votre université.

Bishop's en est l'exemple le plus frappant au Québec. On évolue dans un environnement idéal, le personnel d'entraîneurs est de grande qualité, mais on ne peut recruter les étudiants de dirigeant vers plusieurs disciplines liées aux sciences. On réussi à présenter une équipe compétitive lorsque l'on peut compter sur un joueur exceptionnel, mais on ne peut aspirer aux grands honneurs.

Cettains vont sûrement dire que Bishop's et Mount Allison ont eu de grandes équipes, mais il faut se rappeler qu'à l'époque les joueurs québécois francophones n'avaient pas l'opportunité de poursuivre leur carrière à Laval, Montréal ou Sherbrooke, ce qui a permis à Mount Allison de recruter des joueurs comme Éric Lapointe et Philippe Girard qui y ont connu des carrières exceptionnelles.

Parmi les universités québécoises qui reste seules l'UQTR et l'UQAM ont un cursus assez étendue pour pouvoir mettre sur pieds un programme de football universitaire et espérer avoir du succès sur le terrain.

L'UQAC et l'UQO pourrait certainement lancer des programmes de football, mais leurs chances de succès seraient limitées.

Jacques L.

Le Maître du Monde a dit…

C'est pas juste une question de nombre d'étudient, mais aussi de moyen financier! Les petites universités anglophones peuvent compter sur une tradition philantropique plus importante que bien des universités francophones 10 fois leur taille. Un programme de football ca coute chère, très chère même. Et s'ils veulent que le programme soit compétitif (personne ne veut être médiacre), ils devront mettre beaucoup de sous.

Bishop's, Mount Allison, Simon Fraser, sont des universités qui ont des Alumni en santé qui n'ésite pas à signer un chèque pour un nouveau terrain, un nouvel autobus...

La création d'une Division 1 canadienne serait une meilleure id que de rajouter des programmes qui ne pourraient jamais compétionner contre les Grosses Machines que sont Laval, MTL et même les Petits Renards.

Anonyme a dit…

Jacques et Maitre du monde, vous amenez de bons points. Mais tout le débat sur la division 1 a déjà été fait plusieurs fois, et ça n'arrivera pas de sitôt pour une question de coût. Il y a peu d'universités qui ont les moyens du Rouge et Or et les dépense de voyage seraient trop importantes.

En ce qui a trait à une nouvelle équipe francophone, qu'elle soit de l'UQAM, de l'UQO ou de l'UQTR, je crois qu'il y a suffisamment de bons joueurs au Québec pour la rendre compétitive en relativement peu de temps. Rappelez-vous, on disait la même chose de Sherbrooke il y a quelques années et ils ont déjà atteint un niveau supérieur à McGill et Bishop's. Il reste à savoir si ces institution ont la volonté de se lancer dans l'aventure !

Sylven

Le Maître du Monde a dit…

Le bassin de bons joueurs est là, et cela ira en progression avec les années. Les programmes de Foot juniors, scolaires, civils... pousse comme de la mauvaise herbe. Les bons joueurs seront encore plus nombreux. Nos Clubs seront de plus en plus fort, même les moins gros comme Bishop qui profiteront du basin trop grand pour les gros club. Par contre, même si le Qc produisait 3000 joueurs étoiles par année, il reste que les petites universités qui n'ont présentement pas d'équipe de foot, n'auront tout simplement les moyens de soutenir un programme de foot.
C'est triste, mais c'est la réalité du Qc.
La Div 1 pourrait être rentable avec une BONNE couverture médiatique pan-canadienne et avec une redistribution équitable des revenus des guichets, commandites et des droits de télédifusion. C'est utopique, je sais, mais je peux toujours rêver que tous les marcher soit aussi passionné de leur club que l'est la ville de Qc.

Deux fans a dit…

Jacques L... l'UQAM...

3 raisons pour laquelle ça n'arrivera pas:

- Depuis l'ilôt Voyageur, elle est endettée de je-ne-sais-trop de combien de centaine de millions. En fait, elle est en faillite technique... alors le programme de football - yikes

- Elle jouerait où? Au Parc Lafontaine (bring your own chairs?) :)

- Elle serait un constant dérangement pour le calendrier de la LFUQ compte-tenu qu'il y aurait une grève qui perturberait la moitié de ses matches! lolll

Quant aux autres arguments plaidant en faveur de plus universités, j'ajouterais la qualité des coachs québécois qui s'accroissent de façon quasi exponentielle (allez voir cet article que l'on a twitté).
Et le fait que la NCAA ait changé ses règles d'admission - dorénavant, le joueur QC voulant aller aux USA devra terminer son CEGEP en deux ans. Ce qui va limiter la perte de nos meilleurs joueurs à la NCAA...

Deux fans a dit…

Cet article confirme que Glen Constantin va être, cette année encore, le coach d'Équipe Canada Junior... Rappelons-nous que c'est ainsi que Julian Feoli-Gudino avait connu le couple Constantin-Éthier et avait décidé d'aller étudier à Qc City... "The rich get richer"??