dimanche 10 septembre 2017

Ramassis de notes - Match #2 - Une superbe victoire, avec un arrière-goût d'amertume

Solide ligne offensive avec de superbes nouveaux casques. - W. Coady
Un superbe après-midi, du football intense, du coaching serré... Un autre match entre les Carabins et le Rouge et Or se terminant par moins d'une possession, soit une victoire des Carabins au pointage de 21-16 au CEPSUM de l'Université de Montréal. Voici donc notre ramassis de notes à la suite de la rencontre.

- C'était la rencontre au Cepsoume où il y avait le moins de partisans du Rouge et Or qui avaient traversé les cônes orange. Peut-être que le Grand Prix cycliste est plus populaire qu'on le pense à Québec city... Du côté montréalais, ça demeure le meilleur événement qualité/prix sur l'île, tous sports confondus.

- Incroyable de voir que les deux CO s'opposant sont rendus à mettre si peu de volonté à établir le jeu au sol. Le football de la LFUQ est vraiment à l'image de celui de la CFL. On est loin des années de Rotrand, P. Fils et S. Lévesque.

- À l'issue de la rencontre, plusieurs discussions animées autour de qui était le meilleur quart-arrière entre H. Richard et #4 S. Caron. Notre avis ? Le Bleu, essentiellement pour 2 raisons, il lance moins d'interception et est plus rapide à la course, bien que H. Richard est plus difficile à rabattre au sol. Parlant de rabattage au sol, avez-vous vu le jeu où #44 B. Marion saisira l'ancien porte-couleur par le bout de doigts d'une seule main et l'immobilisa jusqu'à ce qu'un de ses coéquipiers vienne lui prêter main-forte. Nous n'avons jamais vu un joueur limiter H. Richard ainsi. On nous informera après la partie que le Twin Tower est pratiquement une montagne de muscles sur 2 pattes.

Parlant de Twin Towers, nous allons avoir l'autre, le #94 P. Lemieux-Cardinal en entrevue. Rappelons qu'il domine actuellement la ligue pour les sacs, les plaqués pour pertes et les forced fumbles... Un début de carrière universitaire pas banal.

Photo W. Coady
- On aimerait vous parler également du #24 que nous avons en entrevue. Après avoir eu des hauts et des bas à son premier match comme partant à Loyola, il a littéralement brillé en étant partout sur le terrain et utilisant sa vitesse pour limiter les gains des troupiers du général Constantin. Après la blessure à#36 Z. Alexis, il quitta sa position de secondeur pour aller évoluer comme demi de coin où il répondit brillamment au premier jeu tenté en sa direction. Bien entendu, on parle du seul et unique Antoine Pruneau... oups plutôt Marc-Antoine Dequoy.
- Vous aurez sûrement compris que l'amertume dont on parle dans le titre fait référence aux blessures subies par #83 R. Major-Dagenais (dont on venait tout juste de lui trouver un surnom) et notre #36 Zachary Alexis national. Deux season ending dans le même match, c'est du rarement vu et pourrait mettre du stress sur la profondeur bleue au cours de la saison.

Si #3 R. Cibasu se met à sauter par-dessus les DB, comment vont-ils faire pour l'arrêter ??? - Photo Voltaïc
- Sur la blessure à Zach, on voit comment ça peut être difficile pour un demi de coin de défendre contre un receveur de 6'5-240...

De l'autre côté.

- On avait placé le bicolore doré devant les Carabins dans notre pool ALB-LFUQ basé uniquement sur la ligne défensive de Laval composée par un all canadian, du meilleur joueur défensif de la LFUQ et d'un 5e année qui avait été dominant par le passé. Disons poliment qu'ils n'ont pas été un facteur dans la rencontre. (Ou était-ce le brio de la ligne offensive des Carabins ?)

- Euhhhh Est-ce que Adam Auclair veut absolument suivre les traces de son frère et aller œuvrer dans la NFL ? Quelle vitesse !!! quel moteur!!!

- Impressionné par le botteur de placement D. Côté qui a tout réussi à son premier match à l'étranger dans un environnement très hostile. Du sang-froid, c'est le diésel des #stidebotteurs.


En passant, le chiffre magique est de 5...