dimanche 24 septembre 2017

Ramassis de notes - Match #4 - La revanche des Momos

Le Momo Will Altema en pleine course  - Photo Carabins

Un vendredi soir parfait pour du football au Percival, où les Carabins ont vaincu les Hommes en Rouge de McGill au compte de 16 à 3, essentiellement par une performance sans faille de la défensive et du pied dévastateur de #82 F. Ménard-Brière. Voici notre ramassis de notes.

Lors des recrutements, souvent les joueurs de Momo sont sous-estimés et passent sous le radar des équipes d'étoiles et de l'épithète "Blue Chip", pourtant, plusieurs excellents joueurs ont porté le vert lavallois et ont brillé au niveau universitaire. Cette partie en fut un exemple éloquent où #21 W. Altema a porté le ballon 13 fois pour une performance de plus de 100v au sol,  le receveur #73 T. Fiske-Casault réussira à peu près le seul jeu aérien digne de mention des troupiers de coach Maciocia.

De l'autre côté du ballon, le #95 K. Prévost ainsi que #40 S. Rossi (qui quittera le match avec une #24 M. Dequoy qui joue avec de plus en plus d'assurance et qui a réussi deux interceptions par un jeu anticipé de haut niveau, dont une pour un pick-6 où il fera la démonstration de sa grande vitesse devant les receveurs impuissants des ex-coéquipiers de LDT. Et quoi dire de la jambe imparable de F. Ménard-Brière, particulièrement impérial qui reculait les McGillois sans cesse dans leurs derniers retranchements.
épaule dans la glace) bouchant toute ouverture au centre. Le demi-défensif

Bravo les Momos!

Les alibis

Avant la rencontre, sur l'alignement, il manquait les #11 Pocket Rocket ainsi que le #88 LMNOP comme receveurs. La bonne nouvelle, c'est que leurs absences semblent bénignes et ils devraient être en forme dans 2 semaines. De toute évidence, le #3 R. Cibasu joue embarrassé d'une blessure... et comble de malheur, la ligne offensive, qui tenait bien jusque là, s'est vue amputée de la présence de l'excellent garde #F. Bessette, Monsieur #OD2017. qui a quittera suite à une blessure à un genou.

La réalité

Un maigre 17 premiers jeux, dont seulement 6 (!?!) avec l'aide de jeux aériens. On va se le dire, depuis son dur sac lors du 1er quart du match contre le Renard, le quart #4 Samuel Caron est méconnaissable.

Habituellement, Sam affiche toujours une suffisance, comme s'il avait la certitude qu'il pouvait se sortir de n'importe quel mauvais pas avec ses jambes ou son bras, mais depuis ce moment fatidique vs Sherby, de toute évidence, il semble complètement perdu. L'attaque des Carbs ressemblait à celle de l'année où aucun de G. Cousineau ou de P-L Verhegyi ne voulait saisir le poste de partant.

Par le passé, le seul défaut qu'on pouvait reprocher au MVP 2016, était que parfois il était trop statique pendant trop longtemps dans sa pochette, ce qui lui occasionne régulièrement un violent hit blindside (comme on l'a vu à la Dunsmore)

Plusieurs semblent vouloir lui trouver un problème physique, mais est-ce que son problème est davantage au niveau mental ?

Bottés de placement

On souhaitait de tout coeur que #18 L-P Simoneau réussisse le retour de l'année dans la RSEQ, mais de toute évidence, après avoir manqué un autre 30v. il n'aide pas le pas l'offensive de son équipe.

Un pause salutaire

Du repos, du recrutement, un caucus des leaders, mais beaucoup de réponses à trouver pour le personnel d’entraîneur des Carabins.

On a vu #16 D. Morand s'échauffer au cours du 4e quart, plusieurs partisans croyaient qu'on le verrait dans la mêlée.

De l'autre côté de la montagne

Avec une couple de receveurs et quelques joueurs de LO supplémentaires, les Redmen pourraient passer à l'autre niveau. Malgré les statistiques, bien aimé le match de F. Paquette-Perreault.

Terminons sur une note positive

Les punitions n'auront pas été un facteur dans la partie.