jeudi 7 septembre 2017

Place aux choses sérieuses.

Après un interminable camp d’entraînement de 4 semaines entrecoupé de 2 parties préparatoires, la saison 2017 des Carabins débute enfin ce samedi au CEPSUM. Elle commence de belle façon avec la visite de leurs éternels rivaux de la 20, le Rouge et Or de l’Université Laval pour le rematch de la coupe Dunsmore de l’an dernier. Les Méchants de Québec se présentent au CEPSUM avec une fiche de 2 victoires, aucune défaite; 90 points marqués; une attaque aérienne qui a généré 690 verges de gain sur un total de 1057 verges. Une défense qui n’a accordé que 19 points sur 321 verges, dont seulement 82 verges par la course. De plus, les visiteurs n’ont pratiquement perdu aucun joueur d’impact lors du dernier repêchage de la LCF et ont encore fait le plein de recrues de 1er plan pendant la saison morte. C’est donc une équipe, sur papier du moins, encore meilleure que l’an dernier, année où ils ont remporté la Coupe Vanier, qui affrontera les Bleus sur les ondes de TVASports samedi à 14h.

Mais malgré tout, tout ne semble pas tourner parfaitement rond pour le Rouge et Or. En effet, l’attaque peine à trouver ses repères en début de partie et semble manquer se synchronisme. De plus, pour une rare fois, l’immense muraille de Chine protégeant Hugo Richard semble présenter des signes de faiblesse. Si ce n’avait pas été des qualités athlétiques de ce dernier, le nombre de sacs accordé serait assurément supérieur. Est-ce que la jeune ligne défensive des Carabins saura profiter des erreurs des troupes de coach Brennan? Est-ce que les Carabins seront capables d’exercer assez de pression pour atteindre H. Richard dernière la ligne de mêlée? Est-ce que les gros bonshommes pourront jouer dans la tête de Hugo pour lui faire perdre son sang-froid? Tactique qui est à l’origine des derniers succès des Carabins contre les Rouge et Noir et Or depuis quelques années. Petite prédiction: il risque d’avoir beaucoup de pression et de blitz du côté du #67 K. Assé. Et si la tertiaire de coach Fabyray peut donner quelques secondes de plus au Front7, je prédis une belle crise de nerfs pour Hugo Richard avant la fin du 3e quart.

À l’inverse, malgré que les Carabins possèdent probablement le meilleur groupe de receveur de la ligue, est-ce que la LO sera capable de soutenir la pression des gros bonshommes du Rouge et Or assez longtemps pour leur permettre de se dégager? Avec le départ de N. Narbonne-Bourque, comment les Carabins faudra-t-il pour réussir à contrer le futur NFLer, M. Betts? Et, s’ils placent 2 personnes devant Betts, combien va-t-il en falloir pour E. Godin avec un W? Pis pour Desjardins? Pis pour SMB? Est-ce que c’est possible d’avoir 10 OL sul terrain? 

Sans tomber dans le festival des clichés, pour l’emporter, les Carabins devront trouver le moyen de gagner des verges par le sol. Il faudra toute une partie de G. Parent et de J. Choquette-Daigneault. Aussi bonne soit la D de Laval, ils ne pourront couvrir les 5 receveurs étoiles de Carabins tout en se méfiant du jeu au sol, sans laisser des trous sur le terrain. Ça sera à S. Carron d’exploiter ces trous. L’autre clé de la victoire pour les Carabins sera la discipline. Sans dire que cela aurait pu leur coûter la victoire il y’a deux semaine à Loyola, les pénalités sont tout de même à l’origine de la remonté des Stingers. Les Carabins se devront de gérer leurs émotions sinon ça pourrait leur coûter cher. Le Rouge et Or sait flairer le sang.

Avec des parties qui se terminent souvent avec un écart de moins de 3 points, la performance des Stidebotteurs sera primordiale. Les 2 équipes possèdent un duo de botteurs de calibre LCF. La patience des entraîneurs envers eux risque d`être minime.

Il sera intéressant de savoir combien de QA l’État-major des Carabins décideront ils d’habiller samedi. Le camp d’entrainement étant fini, le choix du QA #2 devrait être officialisé samedi. Curieux de savoir qui sera à coté de S. Carron.

À 23h, mercredi soir, il ne restait que 9 billets de disponibles pour la partie. Aussi bien dire que la partie est déjà SOLDOUT! Arrivez tôt, il va avoir du monde au tailgate. Sans vouloir manquer de respect aux autres équipes, cette partie risque fort d’être la seule vraiment excitante cette année au CEPSUM, faudrait pas en manquer des bouts.

Prédiction : Carabins pas 6.


Finalement, Les Montagnards, l’association des supporteurs de l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal dévoileront leur nouveau logo lors du tailgate d’avant match. Venez les voir sous la tente bleue pour toutes informations sur l’association et/ou pour devenir membre.


-MdM-