lundi 16 novembre 2015

La Dunsmore - Ramassis de notes - Cardiaque s'abstenir



#48 G. Girard stoppant la progression d'un RetO sur les US - Domskibum
On a vu plusieurs films de football, avec souvent des fins spectaculaires à la limite tirées par les cheveux... mais là... si ce n'est pas un sommet dans l'excitation dans laquelle un match peut se terminer, qu’est-ce qui pourrait être pire ?

... et ce sans même mettre en lumière que le premier match de la saison au PEPS avait pris fin dans à peu près le même scénario pré-botté en guise de leurre.

Une fin avec un hail Mary de Doug Flutie ou un Play that beat the band ? pfffttt face aux improbables scénarios de botté bloqué des Carabins, y'a rien là.

- C'est certain que H. Richard se fait batter sur beaucoup de tribunes, mais en regardant la reprise télévisée, on voit bien que ses 2 premiers échappés sont provoqués par des porteurs qui touchent au ballon alors qu'il ne s'y attend pas.

- Un gros bravo aux instructeurs des Carbs qui ont préparé un plan de match et des ajustements, autant en défensive qu'en offensive qui ont déstabilisé le géant aux pieds d'argile.

La meilleure façon de ne pas avoir M. Betts dans le kodak est de courir au centre ou de son côté opposé. Cette façon de procéder l'a tenu hors d'état de nuire en deuxième demie.

Que dire de #36 Zachary Alexis...  3 interceptions dans 2 matches éliminatoires, sans compter qu'il n'a pas été battu profondément...et il évolue du côté court.  Le gars en est à sa première saison!!! Le meilleur demi de coin qu'on n'a jamais vu en Bleu... et dire qu'il ne va que s'améliorer (et s'ennuyer) au cours des 2 prochaines saisons. Ne fais pas comme l'autre meilleur demi de coin qu'on ait vu en Bleu avant toi, passe tes cours Zach!

- Quand on regarde #33 N. Narbonne-Bourque, #35 M. Joubert et #1 Swissknife Erlington sur un terrain de football, on comprend que le football est beaucoup plus que le Q-A ou les receveurs qui reçoivent tous les hommages après la rencontre.

- #18 L-P Simoneau Nous ne sommes pas des experts en football, encore moins en botteurs, mais après l'avoir vu manquer 46 bottés à gauche des poteaux on se sent le droit de lui dire quelque chose: POURRAIS-TU VISER LE POTEAU DE DROITE S'IL TE PLAÎT ??

On voit ses ballons qui vont naturellement de droite à gauche, ils partent un peu à gauche du centre et finissent directement sur le poteau ou à gauche dans le champ... Pour être affublé d'une foutue slice incorrigible au golf, on a appris par expérience (beaucoup d'expérience) de ne plus viser le centre de l'allée... On vise le côté de l'allée et quand elle tourne, elle elle jouable quand même, et quand elle ne tourne pas, elle est jouable quand même... (ahhhh ça fait du bien de le dire...)
De plus, il était dans la mauvaise file

- Sérieusement, le maire kodak Coderre qui serre les mains aux joueurs et instructeurs adverses à la file après la rencontre ? C'est quoi ça ?? Il est dans l'alignement des Carabins ?  Il a contribué au plan de match ? Il a prodigué des traitements aux joueurs blessés???

- Parlant de maires (ne me demandez pas pourquoi), le visage du maire Labeaume immédiatement après le #bottébloquébottébloquébottébloqué valait l'abonnement d'un an à TVA Sports.

- Historiquement, particulièrement dans la ville du Carnaval, on a toujours qualifié les joueurs en Bleus de baveux, de salauds et de bums, mais:

Samedi on a vu à l'entrée des joueurs, des Carabins entrer en rangées de 4 très calmes, pendant que leurs opposants sous un poème particulièrement amateur, se ruer à la ligne de 45 en tentant de provoquer les Bleus qui ne s'en occupaient tout simplement pas, peaufinant tranquillement leurs préparations d'avant-match.

Par la suite, on voit des joueurs du Rouge et Or, constamment demeuré au sol à la suite de chacun des revirements (et il y en a eu plusieurs dans cette rencontre), bafouant ainsi les règlements de la RSEQ, orientés pour assurer la sécurité des joueurs et non pas pour accorder un temps d'arrêt injuste à Laval.

En réécoutant la rencontre, quelle ne fut pas notre surprise de voir que la coûteuse pénalité de 15 verges attribuée à #59 J-C Labreque en fin de rencontre était en fait une riposte à M. Betts qui éprouvait un malin plaisir à enfoncer ses doigts à répétition dans les yeux du joueur de ligne sans défense...

On prierait donc les partisans du Rouge et Or de se tourner la langue sept fois dans la bouche avant de nous affubler du surnom "Carabums".

Mais étant d'un naturel magnanime, on vous permet d'utiliser à satiété le mot-clic #stidebotteurs pendant le long hiver à venir...