jeudi 11 septembre 2014

Match #2 - Une brise pourpre...

Espérons qu'on ménagera notre #88 M. Davidson - Photo Domskibum
Un CEPSUM à pleine capacité (probable), un vendredi soir où les étudiants empliront le tailgate, la bière coulera à flots, et surement quelques effluves rappelant Osheaga, ce sera assurément une belle soirée autant en température qu’en football.

Petit calendrier tranquille qui se met en branle pour les Bleus lors des 3 prochains matches, Bishop’s, McGill et St-Fx. Après un long camp d’entraînement, un match inaugural qui a fessé comme une tonne de brique et une courte semaine d’entraînement, c’est exactement ce que le docteur aurait prescrit.

Donc, Bishop’s au match d’ouverture à Montréal. Les caractéristiques de Bishop’s ? Un immense quart-arrière de 5 e année S. McDonald qui distribue bien de courtes passes ainsi qu’un coriace porteur de ballon R. King-Fileen, également un 5e année.

Bishop’s a perdu plus de 20 joueurs l’an dernier, dont ses étoiles les plus resplendissantes (J. Heather et A. Fox entres autres). Cependant, le principal problème avec lequel ils sont confrontés cette année est leur manque de botteur, autant de dégagement que de placement. Dans du football à 3 essais, contre une équipe classée top 10 SIC, ça ne pardonnera pas.

À l’offensive
À leur match inaugural, ils se sont fait piétiner par un porteur de ballon recrue de Concordia. On ne voit pas comment ils pourraient contenir notre duo de porteurs #1 Swissknife Erlington et #27 M. « Crazy » Crisi-Lauzon.

Cependant, on gardera un œil sur la proportion passes/courses pour savoir jusqu’à quel point l’offensive axée sur la passe promise par les instructeurs au début de la saison sera respectée. On aimerait voir un 60% par la passe.

À surveiller lors de la partie, si le différentiel est important , si on entrera un autre pivot, et lequel ? (À Québec city, en plus de #4 Gab. Cousineau, #15 P-L Vareghyi et #12 H. Henderson étaient habillés.)

En défensive
L’offensive pourpre se spécialise dans les courtes passes à d’habiles receveurs. Il sera particulièrement intéressant de voir comment la tertiaire réagira après s’être fait humilier la semaine dernière.

Les unités spéciales
C’est le bon endroit pour gagner le match, plusieurs recrues sur les « teams » face à nos joueurs plus forts et plus rapides, additionné à leur « avec pas d’botteur », on s’attend à de belles choses pour les Bleus dans cette phase du jeu.

Ailleurs dans la ligue
Au même moment, de l’autre côté de la montagne, McGill accueillera les ConUnistes  nouveaux et améliorés dans le cadre de la Coupe Shaughnessy*. L’intérêt de cette rencontre réside dans le fait que l’EC des Stingers Mickey Donovan était CD de MGill l’an dernier. Pour le recrutement 2015 en cours, une belle performance de Concordia pourrait constituer un attrait intéressant chez les collégiaux anglophones indécis. (Ce match sera webdiffusé sur SSN Canada)

Le RetO va visiter les patibulaires (et non bucoliques) plaines verdâtres à Sherbrooke samedi après-midi dans le match télédiffusé par Rad-Can. On restera aux aguets pour suivre comment l’attaque du Renard performera (particulièrement en 1ère demie) face à la coriace défensive du général Constantin.

Bons matches à tous! Et pour les amateurs qui vont assister à un match vendredi soir, apportez-vous une petite laine, ce pourrait être frais en fin de rencontre.

* Pour les ignares, Frank Shaughnessy introduira la passe avant au football canadien.


mercredi 10 septembre 2014

Match #1 - Les Entrevues

Match #1 - Les Entrevues
Voici donc les entrevues suite à la défaite de 40-13 contre Laval.

Un merci spécial aux joueurs qui passent ainsi au confessionnal après un revers. Il faut être fait fort...

Cette semaine, le toujours intéressant A. Laganière ainsi que le quart 2.0 G. Cousineau.

Malheureusement des problèmes techniques (le son) nous empêchent de jouir d'une entrevue de Jordan R. qui faisaient ébaubir les yeux de MdM et Domskibum... Ça n'est que partie remise...



On remercie le Maitre du Monde (aka le barbu haineux) ainsi que Domskibum.

dimanche 7 septembre 2014

Match #1 - Notre ramassis de notes - Ayoye!

Match #1 - Notre ramassis de notes - Ayoye!
Nos doigts nous démangent, alors plongeons donc directement dans le vif du sujet:

- Le revirement de la partie est survenu après la pénalité de 25v (retenu + rudesse) à un RV des Carabins (Cibasu?) après la course spectaculaire garnie d'un saut de haie de #1 SwissKnife Erlington.  Les Carabins sont devenus complètement flat après ça... pas le RetO.

- Parlant de flat, jamais vu les Carbs aussi à plat depuis notre dégonflage à la demi-finale de la Dunsmore il y a deux ans contre Sherby à la Dunsmore. AUCUNE ÉMOTION, ni sur le banc ni sur le terrain. Quand on sait que le football est un sport d'émotions...

- Si on avait fait venir un recruteur de l'Alabama pour le match et on lui aurait dit qu'il y aurait un QA verte recrue et un 4e année qui connaissait un renouveau, pensez-vous qu'il les aurait correctement identifiés ?

Le plus "incroyable" dans l'histoire de H. Richard, c'est que là où il nous a le plus impressionnés, ce n'est pas sa précision ou son habilité à attendre au dernier moment avant de décocher la passe, mais plutôt ses feintes de play action et de jeux d'option ou il nous mystifiait comme spectateur ainsi que la d-line des Carbs. Quant à #4 G. Cousineau, on voyait toujours son ballon et son choix de jeux ne révélait pas de surprise (sauf lors de la première drive "miracle").

C'en était particulièrement triste à la deuxième demie où avec le différentiel de point qui s'était accru, on avait l'impression qu'on appelait toujours les 2 mêmes jeux...

- Lors de la pause de la demie, en discutant entre nous, on s'est dit, peut-être que si G. Cousineau se mettait à courir comme l'an dernier, cela ouvrirait le jeu ou ferait hésiter les secondeurs. Rien à faire, après 2-3 tentatives infructueuses, ça ne menait à rien. On ne fait pas le même coup deux fois au Rouge & Or...

- Lors des 3 dernières années, on a vu notre meilleur joueur offensif #88 M. Davidson terminer péniblement ses saisons, blessé, diminué, réussissant de peine et de misère à avancer. Que faisons-nous pour y remédier cette année?

Dès le premier match, nous lui destinons plus de la moitié des passes, en plus de le faire jouer comme retourneur, autant sur les bottés de dégagement que les bottés d'envois. À la fin du match, il était littéralement incapable de se tenir droit! Un informateur nous a dit qu'il a passé la journée dans un bain de glace avec un tuba pour respirer et ce n'était pas pour ramasser de l'argent pour la SLA.

Et on avait sur le banc un gars comme #32 N. Dubeau, en forme et inutilisé, qui avait brillé comme retourneur de bottés d'envois lors des deux dernières saisons (On sait que A. Ndao était blessé).

- Le plan de match était de bloquer le sol et de forcer H. Richard à passer, comme les DL nous confierons après le match, cette partie-là a été réussie, celle où ça a foiré, c'est lorsque ses passes ont quasi toutes été captées. Même la ligne défensive ne pouvait lui mettre toute la pression qu'elle aurait souhaitée à cause de son expertise à dissimuler le ballon.

- Quant à nous, notre oline a tenu le coup. Si l'an dernier, avec A. Rousseau-Saine, O. Quévillon et D. Foucault on était incapable d'ouvrir la course au sol contre Laval, croyiez-vous sérieusement qu'on réussirait avec 3 recrues en lieue et place et notre meilleur joueur de ligne offensive sur une seule jambe ?

- À voir H. Richard voguer ainsi, on se demande si la vraie partie n'a pas été perdue lors des recrutements précédents, lorsque des gars qui auraient pu venir à l'UdM, comme lui, ou J-S Roy, ou A. Auclair préfèrent aller à Laval...

- En passant, quelqu'un connaît notre pourcentage de réussite de bottés de placement à Laval depuis 4 ans ?? Ou la question posée autrement, sommes-nous en dessous ou au-dessus de 50% de réussite pendant cette période ?

Dans les points positifs, retenons plusieurs plaqués pour nos recrues #24 J-C Touchette, #8 Jonathan BCBG et #16 T. Duperron (lui, sur les unités spéciales).

En passant, pour ceux qui nous trouvaient négatifs vendredi avec notre souhait d'une victoire morale d'une défaite par sept points... est-ce que vous ne prendriez pas le 7 points maintenant pour qu'on ait un match au CEPSUM à la fin octobre ? Parce que désolé de vous décevoir, mais dans le meilleur des cas, si on se présente avec une fiche de 6-1, le RetO va débuter ce match-là avec ses réguliers et va faire jouer rapidement ses substituts (à la veille des éliminatoires), quitte à encaisser une défaite qui ne signifie rien.

P.S. : Votre annonceur-maison...  (auto-censure)


samedi 6 septembre 2014

vendredi 5 septembre 2014

Match #1 - Celui avec "pas d'pression"...

By-ray devra prendre les bouchées doubles - Photo Domskibum
L'année débute en force avec l'affrontement entre les Carabins de l'UdM et le Rouge et Or de L'Université Laval samedi à 19:00. Webdiffusé sur le site de Radio-Canada.

Le match avec pas d'pression
Les Carabins se présentent au plus gros stade de football universitaire au pays (mais pas assez pour y accueillir une équipe CFL) en n'ayant rien à perdre. En effet, ils affronteront l'équipe classée première au classement SIC, une équipe n'ayant pas perdu sur son terrain depuis une décennie et grande favorite pour remporter une 3e Vanier consécutive.

Les Carabins quant à eux, ont perdu plusieurs joueurs étoiles aux circuits supérieurs et d'autres ne se sont pas présentés pour 2014. Ils seront remplacés par des recrues ou des joueurs qui ne sont pas encore établis. Ce n'est vraiment pas la même équipe qui s'est présentée au stade Chocolat Favoris - Laviolette -Simons en novembre dernier.

Ultimement, une défaite par différentiel de moins de 7 points serait une victoire morale pour les Bleus.

L'attaque
Bien que ces deux équipes se soient affrontées dans le cadre du dernier affrontement de la RSEQ, l'attaque des Montréalais est différemment inspirée par son quart qui a effectivement connu une renaissance lors de cet affrontement.

À surveiller : notre #88 M. Davidson qui est actuellement dans une forme splendide ainsi que notre explosif couteau suisse #1 ST Erlington, blessé à la Dunsmore qui voudra montrer à la foule hostile de 14k personnes ce qu'il peut accomplir en pleine possession de ses moyens.

Pour obtenir du succès, l'attaque devra constamment laisser les joueurs de ligne défensive en Noir douter, hésiter entre un jeu au sol ou une passe. Par des feintes de remises, par des passes voilées, des jeux inattendus, mais restreindre le "all out rush" afin de faire avancer le ballon.

Cependant, comme on l'a vu par le passé à l'ombre des montagnes des Laurentides, faire avancer le ballon est une chose, marquer des points en est une autre. L'efficacité dans la red zone contre la plus chiche défensive SIC sera cruciale.

Dans les facteurs négatifs : Plusieurs joueurs importants n'ont jamais eu à évoluer dans un tel environnement, très dérangeant pour l'attaque, dont probablement 3 membres de la ligne offensive ainsi que deux receveurs, #3 R. Cibasu et #9 T. Godber.

La défensive
Ajoutez deux demi-offensifs ainsi qu'un pivot recrue à un coordonnateur offensif conservateur du côté de l'adversaire et vous obtiendrez une bataille qui risque plus que jamais de se dérouler dans les tranchées. On sait que deux de nos trois plaqueurs défensifs n'avaient pu compléter le match hors concours contre Guelph: #95 O. Daoust-Pichette et #52 M. Girard. Quel sera l'état de la ligne défensive s'ils ne peuvent se présenter? Vous noterez que la semaine dernière, nous avons interviewé #43 M. Dupuis dans le cadre de nos entrevues un peu pour cette raison.

Au niveau stratégique, l'efficacité au premier essai sera cruciale pour les troupiers de coach Constantin. Advenant que les Bleus les limitent à des gains de 2-3 verges à ces occasions, la défensive menée par l'incontournable "Rocher de Vanier" #41 By-Ray pourrait s'amuser lors des deuxièmes jeux...

Les unités spéciales
Beaucoup de changement pour les 2 organisations dans cet important département, mais à voir jusqu'à quel point les Noirs et Noirs nous ont dominés l'an dernier, simplement minimiser les erreurs serait un bel accomplissement pour les Bleus. On ne serait pas surpris qu'un ou deux jeux dans cet aspect de la rencontre finissent par faire la différence à la fin.

Mais on doit s'attendre à ce que les locaux nous dominent dans le positionnement sur le terrain et nous forcent à concéder 2-3 touchés de sûreté...

Les impondérables
Coach Maciocia a parlé de discipline comme l'une des clés de succès des siens. Contre Guelph, on a vu que cet aspect du jeu n'était pas sous contrôle. Il ne faudrait pas concéder une longueur de terrain en pénalités.

Bonne partie à tous!

mercredi 27 août 2014

Match pré-saison - Les entrevues

Match pré-saison - Les entrevues
Enfin après 8 mois d'attente, le retour du Maître du Monde dans son rôle d'intervieweur et de barbu (plus que jamais) haineux. Plus que jamais barbu là, non pas haineux. Son introduction en chest est un peu troublante, tenez vos enfants loin de votre visionnement.

On interview cette semaine (tous en grande première) dans l'ordre: Notre nouveau capitaine de la ligne offensive Rémi Rémi Rémi... Giguère, Régis Cibasu (RV) aka Bazooka, le plaqueur défensif Mathieu Dupuis (et non pas Girard) et on conclu par le réfléchi Jean-Christophe Touchette (SC).



On remercie notre vidéaste et monteur extraordinaire (avec son ordinateur à disquettes) Domskibum.

lundi 25 août 2014

Match pré-saison - Ramassis de notes – On va vivre avec…


#1 S.T. Erlington fut le meilleur PB de la journée - Superbe photo Domskibum
C’est ainsi que coach Maciocia nous a résumé la partie, signifiant qu’il avait vu de belles choses, d’autres moins belles, mais qu’il restait 2 semaines avant le premier test.

En offensive :
#4 G. Cousineau nous a confié après la partie qu’avec seulement une semaine d’entraînement, le nombre de jeux exécutables était encore très mince. (C’était vrai de 2 côtés, mais c’est pour prouver que les armes offensives étaient limitées.)

Le joueur qui a eu le plus de temps de jeu est sans contredit #3 R. Cibasu qui a joué pendant les 60 minutes. Il ne semblait pas synchro avec G. Cousineau, en ne se retournant pas du bon côté et devant compenser pour tenter d’attraper le ballon. À démontré une belle capacité de yacqueur après ses attrapés.

Un morceau de robot à #5 P. Enchill pour une longue réception du bout des doigts à pleine vitesse, et d'avoir conservé le ballon en roulant au sol après...

Incompréhensiblement, la ligne offensive semblait plus solide après la blessure à #55 M. Glaude.

En défensive

Maïko Zepeda en action- Photo Domskibum
On en avait aperçu des bribes l’an dernier, mais préparez-vous à voir le #20 Maïko Zepeda souvent dans le kodak cette année. Il a très bien fait dimanche. D’ailleurs, sur au moins un package, lui et A. Coady inversaient leurs positions. Il terminera la journée avec un sac à son actif.

En situation de 2e essai et long en défensive, on voyait #50 A. Cromer-Emond se faire remplacer par le nouveau numéro #24 J-C Touchette.

Comme on l’avait vu à l’entraînement, on a muté #8 J. BCBG (Boissonneault-Glaou) de secondeur à ailier défensif… et il a bien fait.

Les punitions… ouffff Disons que ce n’est pas lors de ce match qu’on a vu une amélioration de la maladie Bleue.

Les unités spéciales :

Le successeur à #52 M. Girard comme long snapper n’est pas clair. #49 F. Chagnon a manqué deux remises au premier quart, ce qui a permis à #7 L-P Bourassa de faire son entrée dans ce rôle.

#83 A. Arystil a effectué les retours de botté de dégagement. Malgré son bon vouloir, il n’y a pas grand-chose qui se soit passé. De façon générale, il y a place à amélioration du côté des unités spéciales

Chez les Tomates
 … pas très tomates finalement (qui n’avaient que les # de leurs uniformes en rouge), il semble qu’eux aussi ont plusieurs porte-couleurs d’élite avec des problèmes académiques. Donc ce qu’on a remarqué :
-    Leur premier quart arrière était un « Houdini » dans l’art de dissimuler le ballon et les remises (ou pas) dans le champ arrière. À trois reprises, #40 J-S Blanc s’est rendu dans le champ-arrière pour plaquer durement… la mauvaise personne!
-    Ils ont au moins 2 retourneurs qui ont très bien fait et ne tombaient pas au premier contact.
-    Leur RV #10 Colin Booth a attrapé plusieurs ballons contestés.

Nos blessés :
Absents : M. Girard, R. Lusikila, évoluant maintenant comme ailier défensif (qui nous a certifié qu’il serait remis pour le 6 septembre), A. Huard et quelques autres.

Dans les nouveaux blessés, il y a évidemment #55 M. Glaude (cheville) et également O. Daoust-Pichette qui quittera le CEPSUM en béquilles, mais au moins il peut s’appuyer sur son pied.

dimanche 24 août 2014

Match pré-saison - Les liens

Crazy-Lauzon marquant son second touché - Photo Carabins
Sous un soleil de plomb... mais vraiment de plomb (la Sexxxion 6 cherchait désespérément de l'ombre à la demie), les Carabins l'ont emporté au compte de 38-10, stimulé par l'attaque 2.0 des Bleus qui a totalisé plus de 600 verges de gain.

Voici donc les liens:

M. Dauphinais (comm des Carbs) : Audition réussie pour les Carabins

E. Bouchard (La Convergence): L'attaque des Carabins mitraille les Gryphons

On vous revient avec le "Ramassis de notes" et les entrevues. Ne vous gênez pas pour laisser vos commentaires au bas...