jeudi 29 août 2013

On débute dans la ruche des abeilles fuyantes...

1 bateau - 2 bateaux - oumphhhh - Photo: Domskibum
Samedi, l'équipe de football des Carabins entame sa 12e saison au sein de la LFUQ/ RSEQ. On rappelle qu'ils ont accompli de belles choses, mais ne sont jamais parvenus à sortir de la Conférence Québec. On espère que cette année sera la bonne!

Donc, le périple 2013 va débuter à Loyola en affrontant les ConUnistes qui se cherchent une direction depuis qu'ils sont incapables d'attirer les recrues de Vanier dans leur giron.  Un peu comme la situation des abeilles dans le monde qui sont en disparition progressive sans qu'on n'en sache trop la raison, l'an dernier plusieurs joueurs ont quitté la ruche de coach McGrath, lui qui a dorénavant une épée de Damoclès Boivin au-dessus de la tête.

Miss Météo prévoit un temps relativement chaud avec une probabilité de pluie intermittente. Il se pourrait donc que le ballon devienne glissant, avec les risques de revirement qui l'accompagne.

En défensive

L'an dernier, dans les affrontements face aux Piqueurs Reid Quest Reid n'a jamais disposé de plus de 2.5 secondes pour décocher une passe. Compte tenu de la qualité accrue de la ligne défensive de l'édition 2013 des Carabins, les choses ne devraient pas changer. Au sol, les Piqueurs possèdent un prometteur porteur recrue Jamall Hamilton-Hyman, mais la ligne offensive douteuse des Bourgognes risque de frapper un mur. On conservera un oeil sur les excellents receveurs aguerris K. Bastien, M. Harrington et particulièrement l'explosif J. Henry qui pourraient tester la tertiaire blitzeuse des Carabins.

En offensive

Incontestablement, ce sera l'unité qui sera sous le radar. On prévoit que coach Iadeluca va vouloir imposer le rythme pounder de Rotrand pour mettre la défensive du nouveau coordonnateur coach Pelland sur les talons, puis de lever graduellement le ballon, protégeant ainsi son quart. Selon la logique (ce qui vaut ce que ça vaut), #4 Gab Cousineau devrait débuter à la position de quart, on imagine que coach Maciocia aura la mèche très courte suite à la performance en dent de scie lors du match présaison la semaine dernière. L'état-major des Carabins désirera surement avoir un quart #1 "établi" et ayant le plus de répétitions possible sous la croupe du joueur de centre en vue du voyage des Caribous (sic) au Peps-QuébecTel-Ashton-Caron&Guay Center le 22 septembre prochain. On gagerait un petit 2$ qu'on risque de voir l'ex-quart de Grasset s'exécuter samedi.

Notons que la faiblesse évidente de la défensive (faiblesse grosse comme un clou dans le front) de l'équipe représentant l'ouest de Montréal est la tertiaire. En effet, trois joueurs étoiles ont quitté, soient: N. Taylor (éligibilité), K. Robertson (CFL) ainsi que K.Vaillancourt (transfert à Laval) depuis l'an dernier. Les remplaçants ne seront tout simplement pas du même calibre... Donc une dichotomie intéressante avec nos quarts-arrières dont le jeu aérien est à prouver et les demis défensifs des Piqueurs dont l'efficacité est également à établir.

Les Stingers parlent de varier les formations 3-4 et 4-3 pour la simple raison qu'ils manquent de profondeur sur la ligne défensive et qu'avec le retour de l'expérimenté A. Lemire, ils se retrouvent avec une pléiade de secondeurs de première classe. Notons tout de même la présence du redoutable Quinn Smith au centre de la ligne défensive.

Les Unités Spéciales
On a bien aimé tout ce qu'on a vu du nouveau botteur F. Ménard-Brière jusqu'à présent, mais ce n'était que de la pratique, les vraies affaires vont débuter samedi.

On s'attend à un gros avantage des Carabins dans la bataille des US, dû à la profondeur et de l'athléticisme des troupiers Bleus combinés à bonne préparation apportée par coach Addona. On va être attentif  aux retours des nôtres, principalement aux dangereux retours de bottés d'envoi et de placements manqués.

Lors du match hors-concours contre Toronto il y a 2 semaines, les Piqueurs avaient laissé les faibles Torontois se rendre 3 fois jusqu'à leur botteur. Attendez-vous à ce que les Carabins tentent d'en bloquer quelques-uns tôt dans la partie.

Ailleurs à l'affiche
En ce qui concerne les autres parties à l'affiche, on ne s'attend pas à grand-chose, mais on doit avouer qu'un premier match de l'histoire en soirée à Québec city, face à une autre équipe de la LFUQ, ça risque d'être quelque chose au niveau atmosphère/ party.

Pauvres Hommes en Rouge, ils vont s'ennuyer de l'OUA...