dimanche 10 juillet 2011

Retour vers l'entertainment...

On est tombé sur ce billet de blogue sur Fanatique.ca (nos origines), écrit par un fan de sport et notamment de football universitaire, Stefan Allinger qui compare les musiques lors de différents évènements sportifs. Voici ses commentaires sur le foot universitaire, mais l'ensemble du billet est intéressant.

Sur les matches des Carabins au CEPSUM:
"Je suis détenteur de billets de saison depuis trois ans, et ici la musique francophone est à l'honneur. Je dirais que la moitié des chansons est en français. La foule semble apprécier les Rita Mitsuko, Gilles Vigneault, Cowboys Fringants, la Compagnie Créole autant que AC/DC et Métallica. De plus, on y joue de la musique africaine et latine à l'occasion."
Football des Redmen de McGill, des Stingers de Concordia et des Gaiters de Bishop. 
 
"Musique unilingue anglophone. J'ai assisté à au moins dix parties dans ces stades et je n'ai jamais entendu une seule chanson francophone. Que voulez-vous?"

Et sur l'équipe qui s'apprête à nous illuminer avec son éclairage nocturne:

"Pour être allé à Québec afin d'assister à un match du Rouge et Or de l'Université Laval et quelques autres équipes de football collégial et là-bas la musique francophone est naturellement présente. Je pense que plus on sort de Montréal, plus le français prend sa place et que malheureusement , à Montréal, il y a une anglicisation galopante. C'est un bilingue qui vous le dis. Lorsque j'étais adolescent, j'écoutais principalement de la musique anglophone et j'ignorais l'existence de plusieurs artistes francophones. En voyagent, et avec le temps, j'ai découvert un monde extraordinaire en écoutant de la musique francophone. "
Nous personnellement, on aime bien la musique francophone dans les matches, ça fait changement du set list habituel de sport professionnel qu'on entend dans tous les amphithéâtres sportifs en Amérique du Nord (Who let The Dogs Out et autres We are the Champions). Pour les partisans des premiers bottés, rappelons que les Carabins avaient accueillis Les Trois Accords, bien avant que Hawaïenne ne devienne leur chanson phare, à la mi-temps en 2004...

Les seuls bémols, la musique avant les matches est souvent un peu trop ... "balade". Maitre du Monde pourrait nous aider avec des exemples, mais on l'avait remarqué à quelques occasions l'an dernier. Un match de football est une bataille et écouter des chansons romantiques avant l'affrontement est définitivement dichotomique, non seulement pour les joueurs, mais également pour les spectateurs.

Dans le même souffle, les snippets musicaux introduits pour marquer des jeux, blocs, ou sacs pourraient être plus mordants et inspirants pour embarquer davantage la foule.

Également, à l'instar de ce qu'il se fait à Qc city, ce serait intéressant que l'annonceur nous communique les statistiques marquantes à l'issu des quarts, ou au minimum ceux de la première demie au début du troisième quart, question d'avoir une vision plus macro de la partie.... 

Et vous, des irritants, des suggestions, par rapport aux condiments des parties  à 50 jours (héhéhé) du début de la saison?