vendredi 10 février 2012

Plein feux sur Rémi Thibault

Pour débuter, on voudrait remercier les parents de Rémi Thibault ne pas l'avoir baptisé, ni de prénom composé, ni de nom de famille composé. De plus, il n'arbore pas de trémas ou d'autres caractères difficile à trouver sur un clavier...

Un peu plus sérieusement, quelque précisions; contrairement à ce que plusieurs ont véhiculé, Rémi n'est pas le frère d'Adam Thibault des bicolores dorés, au plus il en est un petit cousin éloigné... Et malgré le fait qu'il ait disputé son football collégial pour Beauce-Appalache, ce n'est pas un jarret-noir, mais bien un Baie-Comois expatrié.

Richard Boutin nous relate qu'il est le 9e représentant de ce CEGEP à choisir le Bleu. Le dernier Xavier Robert en 2008, n'ayant pas joué les deux années où il fut dans l'alignement. Le journaliste R. Boutin cite Rémi:

« Parce que j’aurais eu moins d’occasions, j’ai éliminé Laval dès le départ, a-t-il dit, et mon choix final s’est porté entre Montréal et Sherbrooke. Avec les Carabins, je pense que je serai capable de voir du terrain dès ma première année. Il y a de belles occasions pour moi. Chez le Vert & Or, on voulait me transformer en ailier espacé, ce qui aurait représenté un gros changement, puisque je n’ai jamais évolué à cette position. »
Toujours concernant sa décision d'opter pour les Carabins, il nous a déclaré:

"J'ai choisi Montréal car je crois pouvoir avoir un impact au sein de l'équipe et parce que j'aimerais changer d'air. Justement, je viens de Baie-Comeau et ensuite je suis aller en Beauce. J'aimerais voir ce qu'est une grande ville. Je sais aussi que les Carabins peuvent compétionner contre toutes les équipes de la ligue incluant Laval et ça m'attire..."
On lui a aussi demandé quelles sont ses qualités footballistiques à l'exception de ses mains qui apparaissent fiable (sur vidéo) et de sa grandeur:
Je peux me décrire comme un receveur qui aime lutter pour la balle et qui peut être physique avec la défensive
Il aimerait poursuivre ses études en éducation physique ou un domaine connexe, mais il n'est pas actuellement fixé.

Tite vue:



Notez que Rémi est le holder sur le converti (fonction qu'on destine habituellement aux meilleures mains de l'équipe)... Un slotback physique de 6'3... comme si on n'avait pas déjà assez hâte au mois d'août...

En extra, une entrevue qu'il avait accordé à Canada Football Chat en janvier dernier.