jeudi 22 janvier 2009

Du sang nouveau ou la chaise musicale?


Il semble que cet hiver les changements d’instructeurs ne soient pas limités à la NFL. En fait, il y a beaucoup de changements de ce côté chez les Carabins, Marc Santerre ayant décidé de renouveler ses instructeurs toujours à partir de son ancienne « clique » du Cégep du Vieux-Montréal et on peut même remonter à ses origines au Collège Notre-Dame.

Martin Lapostolle est nouvellement nommé comme entraîneur des joueurs de ligne défensive. Après une remarquable carrière à la position de secondeur intérieur avec les Spartiates du Cégep du Vieux Montréal de 1998 à 2000, Lapostolle s’est illustré de 2001 à 2004 comme plaqueur défensif avec les Hoosiers de l’Université Indiana du Big Ten de la NCAA. Il fut un 38e choix (total) des Blues Bombers de Winnipeg au repêchage de la LCF en 2005, où il a évolué pendant 1 an et demi avec eux. Il rejoint également chez les Carabins le bras droit à Santerre, Denis Touchette, ainsi que Paul-Eddy Saint-Villien qui étaient également entraineurs chez les Spartiates.

De l’autre côté de la ligne, Claude Juneau, a été engagé comme entraineur de la ligne offensive chez les Carabins, après avoir été le successeur de Santerre au Vieux-Montréal. De 2003 à 2006, sous la gouverne de Santerre, qui était alors avec les Spartiates, Juneau dirigeait la ligne offensive en plus de coordonner les activités de recrutement du Vieux Montréal. Les deux entraîneurs se connaissent donc très bien et ont connu beaucoup de succès, gagnant un nombre inégalé de Bol D’Or lorsqu’ils ont travaillé ensemble.

Et pour compléter la quadrature du cercle, on apprend l’embauche de Jacques Dussault comme entraineur-chef des Spartiates du Vieux-Montréal (remplaçant ainsi Claude Juneau, si vous nous suivez toujours). Le même Jacques Dussault qui avait été l’entraineur-chef des Carabins jusqu’à sa « démission » en 2005. Ainsi, les deux entraineurs-chefs des meilleures équipes de football francophones universitaires et collégiales inversent les rôles qu’ils occupaient en 2005.