mardi 12 mai 2015

Ramassis de notes sur le East-West Bowl

L-A Guimont-Mota en pleine action et retrouvant A. Cromer-Émond sur son chemin.
-  C'était le troisième East-West Bowl auquel on assistait et de loin le meilleur spectacle. Sommes toutes, c'est un match d'étoile, mais avec des participants motivés au maximum.

- On attendait beaucoup le porteur de ballon L-A Guimont-Mota. Finalement, on n'a pas vu grand-chose. Un loustic près de nous soupçonnait que le poids découlant de son épaisse tignasse était probablement la cause de son manque d'explosion.

- Parlant d'explosion, le porteur le plus impressionnant des deux côtés était le Bishopois V. Davignon qui a fait très belle figure.

- Un manque de synchronisme et de précision a fait manquer les 4 premiers bottés de placement de l'Est. Cette partie du jeu faisait définitivement pic-pic...

- Du côté de nos Carbs:

N. Narbonne-Bourque a fait son métier de bloqueur et d'unité spéciale de façon impeccable.

A. Doucet, particulièrement en première demie était constamment la cible du Q-A adverse. Il s'en est tiré honnêtement.
Belle tenue de M. Dupuis comme plaqueur, du boulot efficace, mais rien de spectaculaire. On peut dire la même chose de M. Zepeda qui a œuvré comme demi-défensif et  maraudeur.

Le "crew" Carabin de l'Est
Du côté de l'orgueil de Price, A. Cormer-Émond (qui jouait pour l'oOuest), il a travaillé durement pour sa paie. Souvent il devait confronter un lourd OL en liberté qui tentait de le bloquer, mais avec sa petite taille, il parvenait à les éviter tant bien que mal. Il terminera la rencontre par un retentissant plaqué sur les unités spéciales.

- La ligne offensive de l'Est, menée par un essaim de R & O était d'une étanchéité waterproof 100m.

- Du côté de l'Ouest, plus le match avançait et plus leur ligne offensive en arrachait à protéger adéquatement leurs quart-arrières.

- Probablement dû aux tactiques défensives utilisées, on voyait constamment M. Langlois dans le kodak, mais très rarement S. Gauthier. Tout le contraire de ce que l'on a vu du R & O l'an dernier. Comme quoi, le schème défensif compte beaucoup dans la visibilité donnée d'un joueur.

- Le receveur de passe de Toronto L. Noel était l'athlète le plus spectaculaire du lot. Il avait une vitesse et des feintes d'un niveau supérieur, tout en possédant un physique pro. Un genre de M. Norzil, mais supérieur "dans l'espace". Il ne partira pas tard au repêchage celui-là l'an prochain.

M. Dupuis qui tire l'oreille au vilain petit canard Cromito.
- Tous les quarts ont démontré de belles choses avec le ballon, et ce malgré un manque d'expérience avec leurs receveurs. On comprend pourquoi W. Finch et sa mobilité causent tant de problèmes dans l'OUA. Le Q-A de Sask (qui jouait pour l'Est) D. Burko possède un beau gabarit et a été très efficace. On va en entendre parler dans l'Ouest en 2015.

- Ce sourire de coach Maciocia en fin de rencontre valait à lui seul le prix d'entrée.

Toutes les photos proviennent de la lentille de Domskibum.