dimanche 3 novembre 2013

Demi-finale de Dunsmore - Ramassis de notes - La oline s'est levée

La oline ouvrant le chemin à Crazy-Lauzon - Photo Domskibum
Lors de notre game preview, nous avions souligné les mérites individuels des membres de notre ligne offensive et l'importance de jouer en équipe pour donner une chance aux Carabins de gagner. Ils ont répondu à l'appel, et de belle façon.

Les deux premiers jeux ? Une petite passe dans le flanc pour un gain de 11 v. et une course au centre au même Swissknife Erlington pour un gain de 10v., le ton était donné pour la suite...

Parlant de ligne offensive, #64 R. Giguère prenait la place de #56 L. Constant, que l'on a pas vu de la rencontre. Le farouche centre #66 O. Quévillon nous a confirmé que bien qu'il en était à sa 4e année, son éligibilité étant épuisée. On se retrouve donc avec 3 olines finissants.

Notre quart partant #15 P-L Varhegyi, sans être exceptionnel a bien fait. Il a manifesté une belle présence dans la pochette. Même si sa ligne offensive a fait du bon boulot, il a aussi aidé son sort en n'étant victime d'aucun sac. Lorsque que confronté à la pression à la pression il repérait rapidement son receveur hot ou partait à courir sans hésiter, choses que l'on lui reprochait lors des dernières semaines. #4 G. Cousineau a mené une belle drive lorsqu'il est arrivé en relève au poste de pivot au début du 4e quart. On aimerait tellement qu'il canonne toutes ses passes avec la force dont il est capable, surtout lors de passes plus horizontales.

On a beaucoup parlé de l'inefficacité de J. Heather ; on peut aussi attribuer cela à l'excellence habituelle de la ligne défensive, mais on doit aussi relever les schèmes de couvertures de la tertiaire montréalaise qu'il n'a pu solutionner. Les passes de plus de 15v. des Pourpres étaient une aventure à toutes les fois, et souvent il y avait davantage de chandails Blancs que Mauves au point de réception.

À la surprise de tous, au début du 3e quart, coach Mackey choisit de le remplacer par l'imposant S. McDonald qui fit bien meilleure figure dans les circonstances.

Quoi dire de A. Fox ? Impossible de l'arrêter au premier plaqué, même #41 By-Ray n'y arrivera pas. Il manifeste une énergie qu'on a rarement vu chez un joueur de football de la LFUQ. On aurait dû l'utiliser davantage en première demie. Le suivre sur le banc était aussi sinon plus divertissant que le suivre sur le terrain.

Belle décision de coach Maciocia d'aligner #73 W. Desriveaux au poste d'ailier défensif. Sa rapidité prenait en défaut à tous coups son vis-à-vis un peu lourdaud. Le seul hic, c'est qu'en contournant vers l'extérieur, ça lui faisait beaucoup de millage pour rejoindre le quart. Une fois, on pense qu'on l'a vu faire deux tours autour du quart arrière (sic). Donc pour le quart adverse, ça devenait un élément perturbant dans son champ de vision. Il terminera sa journée avec un sac et un torticolis à J. Heather.

Nos porteurs: #27 Crazy-Lauzon est un work horse, tu lui donnes le ballon, et il fait aller ses jambes, jusqu'à ...
On a vu qu'avec de belles ouvertures Swissknife Erlington est un coureur plus gracieux,  meilleur feinteur. On s'approche d'un duo rock'n roll.
Lorsqu'employé au 4e quart, le porteur Jr Bien-Aimé semblait moins CIS-ready que les deux autres.

La défensive en général: On leur lance globalement un immense bouquet de fleurs avec un petit plus à la tertiaire qui était partout samedi. Un petit mot pour #9 F. Yansane qui domine tellement les receveurs qu'il couvre que depuis son arrivée avec les Bleus, on a l'impression que les zarbitres lui lancent sans cesse des mouchoirs d'interférence non justifié. Un peu comme s'ils tentent d'égaliser les chances d'un grand midget qui jouerait avec des bantams. Sa taille, sa force et sa vitesse en font un athlète tout simplement supérieur.

Nos blessés: #8 Rotrand nous a confirmé qu'il ne serait pas de retour la semaine prochaine. #88 M. Davidson qu'on a pas vu de la 2e demie, terminera la rencontre en habit de ville. #1 S.T. Erlington a également terminé sa journée de boulot très tôt. On a aperçu #32 N. Dubeau qui n'a plus sa botte de marche. #37 N. Gauthier qui effectuait un retour semblait aussi avoir de la difficulté avec sa cheville à la suite de la rencontre. Il nous a exhibé sa belle vitesse lors d'un retour d'interception en fin de match.

Et maintenant, What's next?