lundi 9 juillet 2012

Tean Canada Jr, champions du monde.


Superbe victoire de Team Canada Junior devant les favoris américains au compte de 23-17. Plus de détails du match au footballcanada.com. Rappelons que dans l'alignement des 45 joueurs de l'équipe canadienne, 20 de ceux-ci provenaient du Québec.

Des performances remarquables entres autres de A. Huard (un retour de botté pour un touché), Mercer Timmis, D. Corby, H. Richard (malgré qu'il semblait incapable de conclure la rencontre). Mais le nom qui était sur toutes les lèvres à l'issu du match était le demi offensif Chris Amoah et sa course qui a probablement fait la différence dans le match, autant au niveau du pointage que psychologiquement.

(Allez à 1:47:03)

L'automne prochain,  Chris va aller faire tourner des ballons sur son nez dans une école privée de la région Torontoise. 


La défensive
Chaque partie a apporté son lot de vedettes, mais globalement sans tomber dans le cliché, TOUS les membres de la défensive ont contribué aux victoires d'Équipe Canada Junior. D'ailleurs, nous n'avons pas vu une équipe s'attaquer à une lacune particulière. Un bravo aux entraineurs d'avoir maintenu une rotation toute la semaine pour conserver les forces fraîches.

Les Amaricains
Nos voisins du sud ont généralement présenté une solide défensive, mais leur défaite s'explique par un jeu aérien inadéquat. Dans les moments-clé, soit le quart manquait de précision, soit le receveur ne faisait pas l'attrapé. Ce qui causa la perte des amerloques (il paraît que c'était la même cause lors de la défaite de 1812, mais ce n'est pas documenté).

L'enjeu
Après la défaite, on a entendu deux choses des Américains:
- Plusieurs des meilleurs prospects étaient en Oregon dans un évènement appelé "The Nike Opening". Un espèce de combine / marketing truc fait pour donner de la visiblité aux meilleurs high schoolers.
 - Certains ont dit que l'équipe américaine était très "jeune" (beaucoup de 16-17 ans) et ce parce que les Universités recrutent désormais les joueurs de plus en plus jeunes pour les placer sous leur supervision le plus tôt possible...
Dans notre esprit, tout ça ne sont que des excuses. Bien entendu, les amerloques ne nous attendaient pas avec leur Dream team, mais si on regarde le pedigree des joueurs sélectionnés, leur provenance, ainsi que le calibre des universités qui les ont recrutés, les USA nous attendaient avec une TRÈS grosse équipe.

Et pour les septiques, on rappelle qu'on joue selon leurs règles (notamment les fair catch), leurs dimensions de terrains et dans leur pays! Ça mérite bien quelques points d'handicap ça!

La diffusion
Pitoyable, au hockey le championnat mondial Jr fait la manchette pendant la semaine entre Noël et le Jour de l'An. Au football, Rien!

On rappelle que nous avons maintenant 4 postes de télévision sportive francophones: RDS, RDS 2, RDI et TVA Sports, <s>sans compter Radio-Canada qui est le diffuseur officiel du sport universitaire</s>.

Notez que tout de même cette semaine, on a eu droit à RDS à un tournoi de Babyfoot en prime time...

Salmigondis
Un commentateur sur le site de football américain SBNation a écrit (après de toute évidence avoir consulté l'alignement de l'équipe canadienne) : The real question: what is Saint-Augustin-de-Desmaures, and why is it apparently a lineman factory?"

Le prochain
Cet hiver, lorsque les frères Ménard avaient baptisé Christopher Amoah comme "Le prochain", on se demande si,  lorsqu'ils lui ont concédé ce titre ils le voyaient comme successeur aux F-F Lussier et autres J. Luke ou plutôt comme successeur à Tim Biakabutuka à titre de meilleur joueur à ne jamais sortir de la province.

Mise à jour: L'entraineur des RB, Gilles Lézi nous faisait remarquer sur Twitter, que les coûts d'inscription élevés ( 3 500$)  pour les joueurs originellement sélectionnés ont fait en sorte qu'autour d'une 15zaine de joueurs ont dû refuser l'offre de Football Canada et de coach Thorpe. Nous n'avions donc pas notre dream team sur le terrain nous non plus. On se demande si les joueurs américains avaient une telle dépense à assumer...

Mise à jour #2: Anthony Leduc a produit un excellent article avec des interviews de joueurs et Rémi Aboussouan en a pondu un également avec une perspective plus globale et historique.